icon-honeybee  icon-butterfly  icon-moth  icon-bumblebee icon-swallow icon-bat

Bannir pour l’avenir

Bannir pour l’avenir

Joignez-vous à nous! Signifions au gouvernement que nous avons besoin d’un plan d’action national pour le rétablissement des pollinisateurs.

Événements récents

Au Canada

• Avril 2019. Santé Canada a annoncé l’élimination progressive et l’usage restreint de trois néonicotinoïdes (la clothianidine, l’imidaclopride et le thiaméthoxame), mais les changements n’entreront pas en vigueur avant 2021. Les restrictions ont été mises en place en raison de l’incidence de ces produits sur les insectes aquatiques plutôt que sur les pollinisateurs. Armés des mêmes renseignements scientifiques, d’autres pays ont décidé d’interdire l’usage des néonicotinoïdes en raison de leur incidence sur les pollinisateurs. Chaque pesticide a des actions précises, agrégées dans un tableau par type de culture (en anglais).

Ailleurs

• Avril 2019. Après qu’une pétition demandant une meilleure protection des espèces végétales et animales a amassé 1,75 million de signatures, l’État allemand de la Bavière a annoncé cette année qu’il adoptera une loi pour protéger les pollinisateurs exigeant que 20 pour cent des terres agricoles répondent aux normes d’agriculture biologique d’ici 2025 avant d’atteindre 30 pour cent d’ici 2030. Dix pour cent des espaces verts de Bavière seront transformés en prairies de fleurs, et les rivières et cours d’eau seront mieux protégés contre les pesticides et les engrais.
• Janvier 2019. Article : To solve pollinator health crisis in the United States, state governments are key ([en anglais] Les gouvernements d’État sont la clé pour résoudre la crise de la santé des pollinisateurs aux États-Unis). Pour la première fois, des chercheurs ont répertorié toutes les politiques de protection des pollinisateurs mises en place par les gouvernements d’État de 2000 à 2017. La base de données résultante permet à tous, des législateurs au grand public, d’étudier comment les législateurs des États se sont attaqués à la crise de la santé des pollinisateurs au fil du temps.

Qu’est-ce que le rétablissement des pollinisateurs?

Les pollinisateurs, comme les abeilles, les papillons, les papillons nocturnes et les mouches, jouent des rôles essentiels dans les écosystèmes et dans la production de notre nourriture. Si vous avez déjà mangé une pomme ou porté un t-shirt en coton confortable, vous pouvez remercier un pollinisateur d’avoir transporté le pollen d’une fleur à l’autre de ces plantes. Malgré les importants services qu’ils fournissent, les populations de beaucoup de pollinisateurs sauvages sont en déclin, largement dû à des changements dans leur habitat, aux pratiques agricoles intensives et à l’usage de pesticides, aux espèces envahissantes, à la maladie et au changement climatique.

Heureusement, beaucoup de mesures peuvent être adoptées pour ramener le nombre de pollinisateurs à ce qu’il a déjà été.

  • Nous pouvons créer un habitat en plantant des plantes bénéfiques aux pollinisateurs en bordure des routes, dans les parcs, dans les corridors de services publics et même dans nos cours arrière et nos cours d’école!
  • Nous pouvons soutenir des pratiques agricoles durables, comme la rotation des cultures et la conservation des haies.
  • Nous pouvons interdire l’usage des pesticides nocifs.
Ensemble, des mesures comme celles-ci favorisent le « rétablissement des pollinisateurs » et exigent l’attention du secteur privé, de tous les paliers de gouvernement et de chacun de nous.

De concert avec les entreprises, les municipalités, les provinces, les territoires et les peuples autochtones, le plan d’action assurerait :

  1. La création d’un programme national de surveillance des pollinisateurs.
  2. La création de projets de rétablissement des habitats dans des zones comme les parcs urbains, les corridors de services publics et le long des routes pour établir des chemins pour les pollinisateurs.

Les pollinisateurs ont besoin d’une voix que seuls vous pouvez leur offrir. Il est temps de prendre des mesures spécifiques pour mettre un terme à leur déclin.

Signez le pétition!

Madame la ministre d’Environnement et Changement climatique Canada,


Je soutiens l’appel de la Fédération canadienne de la faune à la création d’un plan d’action national pour le rétablissement des pollinisateurs.
De concert avec les entreprises, les municipalités, les provinces, les territoires et les peuples autochtones, le plan d’action assurerait :
1. La création d’un programme national de surveillance des pollinisateurs.
2. La création de projets de rétablissement des habitats dans des zones comme les parcs urbains, les corridors de services publics et le long des routes pour établir des chemins pour les pollinisateurs.
Avec cette approche d’ensemble qui comprendrait une interdiction des néonicotinoïdes, un investissement considérable dans des solutions de rechange pour la lutte antiparasitaire et un plan d’action solide pour le rétablissement des pollinisateurs, le Canada pourrait être un chef de file en matière de pratiques environnementales durables. Cela est crucial à la survie de nos pollinisateurs, de leur habitat et de l’environnement.


« Il est impératif d’investir dans les initiatives qui visent à renverser les effets des pesticides et de la perte d’habitat sur nos pollinisateurs. Ensemble, nous pouvons changer les choses. C’est pourquoi l’aménagement d’un chemin pour les pollinisateurs à travers le Canada et la création d’un programme national de surveillance sont des initiatives clés qui nous permettront d’enrayer ce déclin et de rétablir les populations. »
Carolyn Callaghan, biologiste responsable de la conservation en matière de faune terrestre de la FCF
« Il est impératif d’investir dans les initiatives qui visent à renverser les effets des pesticides et de la perte d’habitat sur nos pollinisateurs. Ensemble, nous pouvons changer les choses. C’est pourquoi l’aménagement d’un chemin pour les pollinisateurs à travers le Canada et la création d’un programme national de surveillance sont des initiatives clés qui nous permettront d’enrayer ce déclin et de rétablir les populations. »
Carolyn Callaghan, biologiste responsable de la conservation en matière de faune terrestre de la FCF

Plan en 5 étapes

 

La Fédération canadienne de la faune et 15 organismes à but non lucratif des domaines de l’environnement et de la santé humaine ont récemment signé une lettre ouverte adressée au premier ministre du Canada pour manifester leur appui à la cause et presser notre gouvernement à prendre des mesures immédiates pour cesser l’usage des insecticides néonicotinoïdes au Canada en réponse aux récents développements internationaux et aux preuves significatives de leurs effets hautement néfastes.

De plus, un des scientifiques de la FCF s’est joint à plus de 200 scientifiques dans une lettre ouverte publiée dans la revue Science pour demander des actions immédiates de la part des gouvernements du monde entier afin de créer des ententes nationales et internationales restreignant considérablement l’usage des néonicotinoïdes.

Nous avons élaboré un plan en 5 étapes non seulement pour interdire les néonicotinoïdes, mais aussi pour outiller les agriculteurs et les décideurs et pour aider l’environnement à se rétablir des conséquences dévastatrices du produit.

Interdire l’usage des néonicotinoïdes

La Fédération canadienne de la faune appelle à une interdiction législative nationale de l’usage de toutes les formes de pesticides néonicotinoïdes en agriculture, en horticulture, dans la production de gazon et sur les terrains de golf. En vertu de l’interdiction, l’usage des néonicotinoïdes en cas d’urgence serait permis pour un nombre d’années limité, mais seulement dans les cas d’invasions de ravageurs graves et avec la prescription d’un agronome certifié.

Rétablir les espèces perturbées

Rétablir les espèces touchées (abeilles, syrphes, autres insectes pollinisateurs, insectes aquatiques, etc.) ainsi que les espèces touchées indirectement par une disponibilité alimentaire réduite (ex. oiseaux, chauve-souris, poissons).

Promouvoir la recherche et le développement technologiques en gestion des espèces nuisibles

Promouvoir l’élaboration d’agents chimiques ou biologiques à action ciblée et à faible incidence sur l’environnement – autrement dit, encourager le développement de produits conçus pour un usage dirigé et durable.

D’autres choix pour les agriculteurs

Nous sommes en faveur de l’interdiction des néonicotinoïdes, mais pour y arriver, il est essentiel de développer un plan pour aider les agriculteurs à adopter des solutions de rechange aux néonicotinoïdes tout en préservant les rendements et la qualité des récoltes. Ce soutien peut notamment prendre les formes suivantes : la prolongation de la période de validité des brevets des insecticides moins nocifs et/ou plus ciblés afin d’accroître la disponibilité de ces produits; la promotion des programmes gouvernementaux à l’appui de la lutte antiparasitaire intégrée et des solutions de rechange aux néonicotinoïdes; l’amélioration de la vulgarisation agricole portant sur la lutte contre les insectes; la bonification des programmes d’assurance pour couvrir les pertes potentielles. Le plan consiste aussi à collaborer avec le gouvernement, l’industrie et d’autres intervenants afin d’améliorer la compréhension des effets sur les espèces non ciblées, à resserrer l’examen par les chercheurs universitaires et le public des études des fabricants de pesticides, ainsi qu’à établir un comité de surveillance indépendant de l’industrie.

Réformer les mesures gouvernementales de protection de l’approvisionnement alimentaire

Améliorer les méthodes d’évaluation des risques posés par les pesticides, et assurer la surveillance et la transparence dans la réglementation et l’octroi de permis relatifs aux pesticides afin que l’usage de pesticides hautement nocifs ne soit pas autorisé par le gouvernement fédéral. Mettre fin à l’octroi de permis d’utilisation de pesticides systémiques.

Quelques chiffres

%

Pourcentage d’espèces pollinisatrices invertébrées, particulièrement les abeilles et papillons – menacées d’extinction.

%

Pourcentage des pollinisateurs vertébrés (comme les oiseaux et chauves-souris) menacés d’extinction dans le monde.

%

Pourcentage des plantes à fleurs du monde qui dépendent entièrement ou partiellement de la pollinisation animale.

Que pouvez-vous faire?

Signez la pétition

Joignez-vous à nous! Signifions au gouvernement que nous avons besoin d’un plan d’action national pour le rétablissement des pollinisateurs.

Créez un chemin pour les pollinisateurs dans votre cour

Créez un banquet pour les pollinisateurs en plantant les fleurs sauvages préférées des abeilles, des papillons et des autres insectes.